Vendredi 29 Janvier

20 h – Théâtre d’Hérouville

Tarif A - 12 & 18 €

Quatuor à cordes de la
Garde Républicaine

Dvorak – Haydn – Kurtag

Hommage à Mihaly Andras 12 microludes op.13 György KURTAG
Quatuor « L’Alouette » en ré majeur op.64 n°5 Joseph HAYDN
Quatuor n°12 « Américain » en fa majeur op.96 Antonín DVORAK
Arnaud PIENIEZNY
Fabien ROUSSEL
Anne-Sophie LIBRA
Clotilde MARIE
1er Violon
2eme Violon
alto
violoncelle

Les cordes de la Garde Républicaine font leur entrée dans l’orchestre en 1947 pour le centenaire de la formation,sous l’impulsion du président de la  République Vincent Auriol.

Par son format réduit, le quatuor à cordes est l’une des formations les plus sollicitées de l’orchestre : il s’est récemment produit triomphalement en Arménie, en compagnie d’un baryton soliste du Chœur de l’Armée Française, lors d’une grande tournée organisée dans le sillage de l’hommage à Charles Aznavour.

12 microludes op.13 de Kurtag, est écrit en 1977 en hommage au compositeur hongrois Andras Mihaly, pour son 60ème anniversaire. L’un et l’autre sont marqués par le style aphoristique et hautement expressif de Webern. Les douze brefs mouvements sont construits sur les demi-tons ascendants de la gamme chromatique tempérée et constituent les douze étapes d’un parcours intérieur qui va du calme absolu au « molto agitato ».
Le quatuor en ré majeur op.64 n°5 de Haydn, écrit en 1790, surnommé l’Alouette, est probablement le plus joué de son auteur et doit son nom à l’inoubliable thème principal du premier mouvement.
Le quatuor n°12 « Américain » en fa majeur op.96 de Dvorak fut écrit pendant les vacances d’été de 1893. C’est l’une des œuvres de musique de chambre les plus connues d’Antonín Dvořák. Les quatre mouvements furent esquissés en moins d’une semaine et la composition de l’ensemble prit à peine quinze jours. Comme dans la neuvième symphonie, dite du Nouveau Monde, les influences américaine et slave se mélangent avec bonheur dans une oeuvre lumineuse où alternent lyrisme et danse.